Environnement Santé-Physique au Centre Lasallien

Environnement santé-physique
Environnement Santé-Physique

L’environnement Santé-physique est un nouveau programme mis en place au début de l’année 2020 dans le but de sensibiliser la communauté à l’importance de l’alimentation et de l’activité physique chez les résidents du quartier. Pour une société plus saine et équitable, il est important de travailler sur ces deux éléments. Pour cela, ce programme à double volet répond directement aux besoins du quartier. Également, il s’inscrit dans le cadre de la mission du Centre lasallien Saint-Michel.

Faustin
Faustin Philostin

Activité physique

Ce premier volet prévoit la mise en place de tournois sportifs et des sessions libres pour pratiquer des sports d’équipe tels que le basketball, le soccer et le flag football.  Afin d’encadrer les jeunes, les activités sportives sont supervisées par des entraîneurs spécialisés de chaque discipline. Les séances d’activité physique se tiendront après les heures de cours dans les infrastructures des écoles localisées à proximité du Centre (École Louis-Joseph-Papineau, Institut Reine-Marie et École Lucien-Guilbault).

Le programme d’activité physique demeure présentement à l’état embryonnaire et le Centre n’envisage pas de l’adapter virtuellement.

Programme alimentaire (Agir Ensemble)

L’objectif initial était de fournir des repas aux familles dont la précarité financière a été accentuée par la crise.

Ne bénéficiant pas encore de subventions publiques pour ce programme, le Centre a établi un partenariat avec Moisson Montréal comme principal fournisseur des denrées et des aliments nécessaires à la préparation des repas. Ceux-si sont préparés dans les cuisines des écoles environnantes pour être finalement distribués directement aux familles par le Centre et ses bénévoles.

La première ronde de distribution, à laquelle plusieurs personnalités publiques ont pris part, a ciblé 50 familles économiquement précaires du quartier. Ce programme a rapidement acquis une notoriété et attiré d’autres fournisseurs alimentaires. Cette initiative s’est déroulée durant 12 semaines.

Agir ensemble - Andy
Agir Ensemble – Andy Pressoir

Les impacts positifs de l’Environnement Santé-Physique

Activité physique

La pratique régulière d’activités sportives a un effet positif sur l’adoption de saines habitudes de vie chez les jeunes. Plusieurs recherches ont démontré que les étudiants qui pratiquent un sport ont moins tendance à consommer des substances illicites.

 La pratique d’activités sportives permet également de lutter contre le décrochage scolaire et la délinquance, des enjeux importants dans notre quartier. Les activités parascolaires structurées inculquent aux jeunes de bonnes valeurst telles le respect des règles et l’assiduité. Le sentiment d’appartenance et de fierté motive les jeunes à rester sur les bancs d’école.

Il ne faut pas oublier que le sport permet de limiter les impacts négatifs de la sédentarité chez les jeunes. L’inactivité est en effet un enjeu grandissant dans notre société.

Programme alimentaire

Avec la pandémie, l’insécurité alimentaire s’est grandement accentuée au sein du quartier.  Pour cela, il nous a semblé important de soutenir les familles vivant des conditions socio-économiques difficiles.  

En misant sur ce programme, nous avons contribué à soutenir économiquement les familles dans le besoin en leur distribuant des repas complets et des denrées essentielles.

Également, ce programme a permis de diminuer les impacts négatifs de la pandémie sur la santé mentale des familles. Les mesures sanitaires du gouvernement ont effectivement engendré la fermeture de plusieurs entreprises et, par conséquent, une hausse du taux de chômage.

Différentes activités en 2020

Actuellement, nous avons six équipes de basketball et de soccer, quatre équipes de flag football et une activité de plein air. Cette dernière permet aux nouveaux arrivants de découvrir le quartier et ses environs. Entre autres, ils s’adonnent au ski de fond et au patinage.

Éducation physique - basketball
Éducation physique

En ce qui a trait au volet activité physique,  la pandémie a freiné sa concrétisation, puisqu’il n’est à ce jour pas formellement en place. Actuellement, nous ne pouvons soulever concrètement les points positifs de ce volet. Néanmoins, nous pouvons spéculer sur ces derniers. Nous jugeons que ce volet est essentiel au bien-être des jeunes du quartier. En ce qui concerne le volet alimentaire, nous croyons qu’il est important de poursuivre ce programme, car il permet d’aider directement les familles dans le besoin. L’insécurité alimentaire est un problème pour toutes les familles à faible revenu.

Dans l’optique de rendre ce programme plus complet, nous pourrions envisager d’offrir des séances d’entraînement ainsi que la pratique de nouveaux sports.  Pour le volet alimentaire, nous pourrions envisager d’élargir notre réseau de fournisseurs et de miser sur l’agriculture urbaine afin d’aider encore plus de familles.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *