le centre

Le Centre Lasallien compte plus de 80 employé.es passionné.es qui sont dévoué.e.s à la cause des jeunes du quartier. Avec des expériences et expertises dans différents domaines, les membres de l’équipe du Centre Lasallien sont motivés par un objectif commun : rendre heureux, pour rendre meilleur.

Comité exécutif

Pierre Ménard
Président
Anie Samson
Secrétaire
Esther Saint-Louis
Trésorière

Administrateurs(trices)

Robert Lavallée
Antoine Béland
Claude Poisson
Michèle Thibodeau-Deguire

Direction générale

Paul Evra

Porte-parole

Andy Mailly-Pressoir

Soutien administratif

Gorete Arruda
Agente bureau classe II
Christina Farias
Agente administrative
Jonathan Kuntz
Responsable des subventions, de la qualité normative et administrative
Fred Félix
Coordonnateur logistique et maintenance du bâtiment
Sébastien Bédard
Comptable
Antoine Lavoie
Chargée du bâtiment
Edouard Bergeron
Responsable des finances
Hervé Langevin
Maintenance

Coordonnateurs(trices) et responsables des programmes

Faustin Philostin
Coordonnateur environnement santé physique
Louis-André Bellemare
Coordonnateur environnement social
Charles Gauthier
Coordonnateur environnement éducatif
Jean-claude Héroux
Coordonnateur ’environnement loisirs
Catherine Rousseau
Coordonnatrice environnement culturel
Simon Pellerin
Responsable de la sécurité alimentaire et Responsable du programme Agir ensemble
Annie Lalonde
Responsable du soutien scolaire et du programme Les Métiers d’urgence

Communications et philanthropie

Carla Beauvais
Coordonnatrice des communications et du développement philanthropique
Alexandra Marie Coste
Chargée de projets Médias Sociaux & évènements spéciaux
Phan Hoi Do
Responsable multimédia et infographie
Marjorie Morin-Lapointe
Responsable événements philanthropiques
Sara Sfaya
Agent en support à la création de contenu

Éducateurs(trices) et animateurs(trices) socioculturel

Yvan Lavigne
André Dubuc
Michel Lepage
Louis Kerboy Joachim
Souad Amrane
Cédric Irakoze
Gabriel Brillant-Poirier
NaÏka Dor
Samantha Barthélemy
Ariane Abran-Périard
Fathia Felilissa
Katia Djebbari
France Bellemare

Intervenant.e.s

Thierry Allen-Rivette
Dylan Barthélemy
John Serge Milius
René Sarr
Elton Thambithurai
Marie Benoite Bukuru
Ralph Chouchou

Responsables et moniteurs(trices) de camps

Camp santé physique

Responsable de camp : Ralph Chouchou

Moniteurs(trices)

  • Marylin Seguin
  • Aridj Boudraa
  • Ralph Claude
  • Gabriel Lafontaine
  • Leontine Charguerot
  • Fayolla Félix

Moniteurs(trices) bénévoles

  • Leo Surya Pinilih
  • Marc Vierson
  • Mokhlis  A. Boudra

Camp culturel

Responsable de camp : Anjani Pinilih

Moniteurs(trices)

  • Naiva Alfred
  • Cedric Irakoze
  • Samantha Barthélémy
  • Gabriel Brillant-Poirier
  • Naika Dor
  • Danaé Chapdelaine
  • Rodelet Alexandre
  • Briseida Rivas
  • Widya Pinilih
  • Jessie Tousounian

Moniteurs(trices) bénévoles

  • Kathy Sang Hoang
  • Bintou Cisse
  • Eva Hugron-Seck
  • Mohamed Sy
  • Sacha Toussaint
  • Clara Féminins
  • Ysaac Jean-Félix
  • Kendra Cauliboly
  • Léo Pinilih
  • Daniella Vitullo
  • Imane Dupont
  • Gémima Luyéyé

Camp pédagogique

Responsable de camp : Geneviève Rousseau

Tuteurs(trices)

  • Akram Taoutaou
  • Émilie Giroux
  • Francesca Sandarly
  • Laylia Thermidor
  • Léo Portelance
  • Liam Wolfs
  • Maria Bodron
  • Odile Clément-Myette

Aide-tuteurs(trices)

  • Esmelinda St Vil
  • Hadja Aïssatou Sy
  • Jason Truong
  • Yan Poisson

Camp loisirs

Responsable de camp : Jean-Ferdy Rodriguez

Moniteurs(trices)

  • Najmah Altimimi Legros
  • Hamada Sayidibaba
  • Gradi Adjadje Elonga Muaza
  • Ayoub  Chafik
  • David Muaza Bukasa

Moniteurs(trices) bénévoles

  • Stacey Aldophe

Aides moniteurs(trices)

  • Sébastien Marseille
  • Kelvany Elonga Muaza
  • Antoine Dicaire-Chartrand
  • Simonne Matute-Carcamo
  • Marie Alcide
  • Ayana Virgile

Notre pourquoi

Mot de notre directeur général

Paul Evra
Directeur général
Centre Lasallien
« Rendre l’univers du possible accessible, pour permettre aux jeunes de rêver à l’impossible. »

Chaque jour, c’est avec cette citation (en tête, dans l’âme et dans le coeur) que je traverse les portes du Centre Lasallien. C’est ce leitmotiv qui anime et rassemble toute l’équipe du centre. Habité.e.s par cette mission, nous travaillons sans relâche pour libérer le plein potentiel de nos jeunes.

Saviez-vous que si vous plantez une graine de séquoia, c’est son environnement qui pourra en faire un arbre géant, mais pas la graine elle-même? Cette analogie reflète parfaitement le travail que nous faisons quotidiennement. Créer un environnement propice pour que nos jeunes pousses puissent s’épanouir et croire en leur avenir brillant. Quoi de plus inspirant que d’observer cette forêt qui croît sous nos yeux.

Au Centre Lasallien, nous voulons contribuer à créer cet avenir où chacun a sa place et où les ambitions deviennent des réalités.

Mot de notre porte-parole

Andy Mailly-Pressoir
Porte-parole
Centre Lasallien
« On dit souvent qu’on n’a pas le temps!
En 2020, après avoir temporairement perdu mon emploi, j’ai pris le temps. Tous les vendredis, d'avril à août, j'ai participé à l'opération Agir ensemble du Centre Lasallien pour venir en aide à une cinquantaine de familles dans le besoin. À chaque semaine, une recette maison, une boîte de denrées, mais surtout une belle vague d'amour essentielle. Le sourire dans leur visage, la gratitude dans leurs yeux, juste du vrai, juste du bon. À travers cette pandémie, le Centre Lasallien est possiblement la seule chose qui m'a permis de rester connecté et sain d'esprit. Ça, je ne l'oublierai jamais. »

Notre Mission

Le Centre Lasallien est un centre socioéducatif qui se consacre au développement intégral des jeunes, selon une approche inclusive qui priorise les plus vulnérables. Par notre action éducative, auprès des jeunes et de leur famille,  nous visons à réduire les inégalités et à augmenter les chances de réussite sociale et scolaire. En proposant un milieu de vie stimulant, nous aidons les jeunes à devenir des citoyens engagés, ouverts, proactifs et responsables.

Pour réaliser notre mission, nous œuvrons dans 5 environnements

Éducatif

Des programmes de soutien aux raccrocheurs, de soutien scolaire, un programme d’accompagnement aux métiers d’urgence et un camp de jour pédagogique pour jeunes allophones.

Culturel

Des programmes artistiques et culturels dans un cadre parascolaire ou de camp de jour et un programme d’accès à techno-pédagogie.

Santé physique

Des programmes d'activités sportives, de soutien alimentaire et un camp de jour.

Loisirs

Des programmes d'activités sportives, de soutien alimentaire et un camp de jour.

Notre Vision

Tout jeune doit pouvoir bénéficier du soutien nécessaire à la réalisation de son plein potentiel,  aspirer à  une bonne qualité de vie et jouer un rôle utile dans la collectivité. Pour ce faire, nous lui offrons des occasions de développer son être dans ses multiples dimensions (physique, émotionnelle, intellectuelle, spirituelle, relationnelle),  et de progresser dans les principales sphères de sa vie, que ce soit sur le plan scolaire, social, familial, culturel ou professionnel.

Sur le plan physique

en adoptant de saines habitudes de vie (être actif chaque jour, dormir suffisamment, bien s’alimenter) et en évitant les comportements dommageables pour la santé (l’usage du tabac ou de drogue, la consommation excessive d’alcool).

Sur le plan émotionnel

en poursuivant l’objectif d’être bien dans sa peau, en étant capable de reconnaître, d’accepter et de comprendre les autres, de partager avec eux de façon constructive ses sentiments (amour, espoir, tristesse, crainte et colère) afin de mieux faire face aux défis que la vie lui réserve.

Sur le plan intellectuel

en faisant preuve de curiosité et d’engagement dans sa démarche d’apprentissage et de réussite scolaire. Cela passe par la recherche de nouvelles idées et d'expériences, l’acquisition de nouvelles compétences et l’élargissement de ses connaissances.

Sur le plan spirituel

en développant la capacité de vivre en paix et en harmonie, de mettre ses valeurs en pratique et de trouver un sens à sa vie. En faisant preuve de gratitude et de tolérance, en gardant espoir et en sachant pardonner. Pour cela, il faut avoir une bonne estime de soi et entretenir de bonnes relations avec les autres, aimer la nature ou, pour certains, croire en une force supérieure.

Sur le plan relationnel

en étant capable de nouer et d’entretenir des relations positives, respectueuses et enrichissantes avec les autres. En sachant offrir et recevoir de l’aide. En trouvant son épanouissement personnel dans des activités quotidiennes intéressantes et en trouvant des occasions d’engagement dans le quartier et la collectivité.

Nos valeurs

Les valeurs du Centre Lasallien repose sur ces quatre (4) principes:

  • Solidarité (sens de la communauté)
  • Respect de soi et des autres
  • Sens de la justice
  • Sens de l'engagement

Rendre heureux,
pour rendre meilleur.

Une parole qui fait son chemin vers le cœur des jeunes démunis

Toute œuvre lasallienne attache une grande importance à la communauté éducative et à la formation physique, sociale et spirituelle ; elle est centrée sur les jeunes, particulièrement les plus vulnérables.

En 2004, l’Assemblée de la mission éducative lasallienne suivie du Chapitre de district du Canada francophone adoptait la proposition de « promouvoir le projet d’une communauté, fût-elle de style nouveau, centrée sur une mission auprès des pauvres et accueillant à cet effet les demandes d’associés, de frères et de laïcs intéressés ».

En 2004, des frères se réunirent donc à l’invitation du Visiteur, Frère Louis-Paul Lavallée, pour prier ensemble, pour réfléchir à voix haute sur l’avenir du District et enfin discerner la volonté de Dieu sur ce projet audacieux.

Un mandat fut ensuite donné à un consultant expert pour qu’il trouve le lieu où étaient les jeunes les plus démunis. Dès le début, les objectifs du projet étaient très clairs :

  1. Travailler avec des jeunes de 12 à 18 ans d’un milieu socialement, financièrement, culturellement défavorisé et propice à un ministère visant l’éducation humaine et chrétienne des jeunes ;
  2. Exercer un travail apostolique qui fait appel à l’imagination et qui se situe dans une perspective explicite de l’annonce de Jésus-Christ ;
  3. Chercher à répondre aux besoins des jeunes de façon imaginative ;
  4. Offrir aux jeunes un milieu qui se situe entre l’école et leurs familles ;
  5. Regrouper des adolescents pour des activités pastorales, culturelles et ludiques, mettant en œuvre les valeurs fondamentales de foi, fraternité, service, justice sociale et d’autres préoccupations des jeunes comme la paix et l’environnement.

Le quartier Saint-Michel de Montréal fut reconnu comme lieu privilégié pour l’implantation du projet. En effet, les indicateurs parlent d’eux-mêmes :

  • Le revenu annuel moyen familial est le plus bas de tout Montréal, soit de 33 376$. La moitié des familles sont monoparentales;
  • La qualité des logements est mauvaise, il y a que peu d’interactions entre les communautés et la société québécoise. Les catholiques comptent pour 56% de la population;
  • Le territoire est désorganisé au plan physique, coupé en deux par d’immenses carrières et un boulevard urbain achalandé, le transport en commun y est difficile;
  • Les parents sont peu présents à leurs jeunes, ils travaillent de longues heures pour boucler leur budget, les plus vieux gardent et font l’éducation des plus jeunes;
  • La moitié des jeunes de 20 ans n’ont pas obtenu leur diplôme d’études secondaires, ils sont décrocheurs, sous-stimulés à la réussite scolaire, victimes d’intimidation et n’ont pas les aptitudes de base pour accéder au marché du travail. Les gangs de rue sont là pour les recruter;
  • L’offre d’activités sportives et culturelles est déficiente, il n’y a pas de lieux physiques pour cela;
  • À cause du haut taux de criminalité, le soir et la nuit, les citoyens, qui vivent dans un climat d’insécurité, se privent de sortir. Même les policiers refusent de patrouiller seuls dans leur auto de police;
  • Le quartier St-Michel offre peu d’attraits et présente une image peu reluisante.

À cette époque, et encore davantage aujourd’hui, la réalité des FEC au Québec n’était guère favorable à la naissance de cette œuvre, la moyenne d’âge étant de 78 ans et la majorité d’entre eux vivant dans les 2 infirmeries de Québec et de Laval. Plusieurs œuvres, maintenant dirigées par des partenaires lasalliens, comptent par ailleurs sur le soutien financier du district pour survivre.

Une communauté d’un type nouveau allait naître en 2007, alors qu’un groupe de frères s’installèrent dans une maison du quartier. À l’image de saint Jean-Baptiste de La Salle à ses débuts, ils feront équipe avec un associé laïc et prendront contact avec les autorités de la paroisse Sainte-Lucie pour offrir des activités complémentaires à la pastorale, participer au travail de pastorale sacramentelle, créer un lieu d’accueil pour les jeunes dans le sous-sol de l’église, s’insérer dans le milieu et se faire connaître des organismes communautaires.

Le succès de cette initiative fut tel que les installations de départ, devenues rapidement trop petites et désuètes, ont été abandonnées en 2015 au profit d’un pavillon nouvellement construit et parfaitement aménagé pour la poursuite de l’œuvre et de ses objectifs.

Aujourd’hui, chaque année, plus de 12 000 jeunes fréquentent ce milieu de vie fait pour eux. Ils y trouvent des ressources qui favorisent leur bien-être physique, psychologique et spirituel, par exemple les activités socioculturelles ou sportives, la pastorale, l’aide aux devoirs et le soutien aux raccrocheurs. C’est ainsi qu’une parole forte et ambitieuse est devenue l’aboutissement d’un rêve courageux qui a touché le cœur des lasalliens du Canada francophone.

Depuis 2021, le Centre Lasallien utilise le terme centre socioéducatif pour définir son cadre. Un centre socioéducatif est un organisme de proximité. Il constitue un milieu de vie éducatif, social et communautaire qui offre des services adaptés à la population. Ses interventions sont complémentaires à celles des parents et des professionnels du milieu scolaire. En phase avec les enjeux éducatifs et du vivre-ensemble, il favorise le développement intégral des jeunes. Il cherche à leur fournir l’environnement et les outils appropriés afin qu’ils s’épanouissent et trouvent leur place dans la société.




Rapport annuels

Consultez nos rapports annuels et nos rapports d’activités

Consulter les rapports